José de Tourris nous a quittés

J’ai la grande tristesse de vous annoncer la disparition de José de Tourris au Mans ce vendredi 26 janvier 2018, à l’âge de 92 ans.
José était un enchanteur. Il avait cette capacité rare de transmettre sa passion de la guitare à tous ceux qui avaient la chance de le côtoyer.

Une cérémonie aura lieu en l’église Saint Lazare du Mans, mercredi 31 janvier à 15h00, pour tous ceux qui souhaitent lui rendre un dernier hommage.

Publicités

Brigitte Palisson nous a quittés…

Brigitte Palisson, guitariste et professeur au conservatoire du Mans, nous a quittés il y a un peu plus de deux mois maintenant, le 11 mars 2015. Elle est partie au terme d’un long combat contre la maladie, qu’elle aura mené avec courage et discrétion, sans jamais se plaindre. Elle s’est envolée dans la sérénité, en […]

Réflexions sur « la diseuse de bonne aventure », de Georges de la Tour

« La diseuse de bonne aventure » figure parmi les tableaux les plus célèbres de Georges de la Tour. Cette scène de genre soulève une problématique qui ne manquera pas d’interpeller le pédagogue. La connaissance et la maîtrise des ressorts de l’attention sont en effet les clés d’un apprentissage efficace.

Affinez vos sensations : en pratique !

La sensation kinesthésique, malgré son rôle central dans la pratique instrumentale, est souvent insuffisamment prise en compte par le musicien.
Comment intégrer concrètement cette composante sensorielle dans le cadre pédagogique ? Quels conseils pratiques efficaces donner aux guitaristes de tous niveaux pour affiner leur réceptivité aux sensations ?

Technique instrumentale : modérer l’action des fléchisseurs profonds

Les fléchisseurs profonds sont des muscles qui actionnent la troisième phalange des doigts du musicien.
Une compréhension globale de la biomécanique de la main, sur un plan fonctionnel mais aussi émotionnel, devrait inciter à reconsidérer leur prédominance lors du jeu instrumental, et plus encore au stade de l’apprentissage.

José de Tourris, infatigable ambassadeur de la guitare

Infatigable ambassadeur de la guitare, José de Tourris a impulsé le développement considérable de l’instrument dans la région du Mans à partir des années 1960. Professeur à l’École Nationale de Musique de la Vallée de Chevreuse à Orsay de 1966 à 1990, il a également contribué à former nombre de professionnels renommés. Son riche parcours témoigne d’une passion que ce pédagogue a transmis à de nombreuses générations.

Fiabilité dans la technique : affinez vos sensations (première partie)

La capacité à percevoir et à affiner les sensations qui accompagnent un geste technique optimal est une aptitude capitale pour le musicien. Ces sensations sont à la fois la clé d’une technique instrumentale fiable, une source de plaisir importante pour la motivation, tout comme la meilleure des préventions possibles.
Il convient de cultiver à leur égard une grande réceptivité, tant en situation d’apprentissage que pour l’entretien d’un acquis technique de haut niveau.

la répétition dans le processus de mémorisation

La répétition représente une activité essentielle pour le musicien. Par nécessité, elle s’oriente souvent chez le guitariste classique vers la mémorisation, dont la fiabilité demeure pour lui un enjeu permanent.
Cet article détaillera les conditions de l’efficacité de ces répétitions, notamment sur les plans de la fréquence, de la durée et des contenus.

Développer l’oreille intérieure avec son instrument

Bien plus qu’une technique ou une compétence, l’audition intérieure est la matrice même de l’acte musical.
La pratique instrumentale, par ses atouts spécifiques, peut et doit la mobiliser pour la développer. A cette fin, cet article proposera au musicien des outils simples et concrets.

Mémoriser efficacement une partition : quatre étapes incontournables

Pour le musicien, la mémorisation efficace représente un enjeu essentiel. Afin d’atteindre ses objectifs, celui-ci doit maîtriser quatre étapes incontournables que sont la projection, l’imprégnation, le travail analytique et la répétition. Dans ces étapes, l’aspect émotionnel ne s’oppose pas à la démarche méthodique.
Pour l’élève, la conscience et l’appropriation de ces étapes s’inscrivent dans l’acquisition d’une méthodologie personnelle efficace.

Fernando Sor et les sons harmoniques : une autre approche de sa méthode

Fernando Sor, dont les compositions pour guitare sont toujours très étudiées et interprétées, est incontestablement une figure majeure de l’histoire de l’instrument. Paradoxalement, sa méthode reste largement méconnue des guitaristes.
C’est sous forme d’une énigme, se rapportant au traitement tout personnel des sons harmoniques au sein de ses compositions, que je propose au lecteur d’aborder cet ouvrage.
Cette porte d’entrée ludique laisse entrevoir une conception unique de l’instrument, alliant inventivité, absence de parti-pris et exigence artistique.

le koto japonais, un instrument de haute culture cousin de la guitare

Le koto japonais est un cousin éloigné de la guitare qui interpelle le musicien occidental. Par le raffinement de son jeu et sa sonorité subtile, la beauté de sa facture et le cérémonial qui entoure l’exécution instrumentale, il ne manquera pas de fasciner le guitariste et de l’inspirer dans sa démarche artistique.

Le relevé musical : un outil efficace d’appropriation de la musique classique

L’un des objectifs prioritaires du professeur de musique devrait être le développement de l’oreille intérieure de ses élèves.
Parmi les outils les plus efficaces, le relevé musical est injustement peu développé dans l’enseignement de la musique classique. L’efficacité de cette méthode au niveau du développement de l’oreille se combine en effet avec des avantages nombreux sur le plan de l’apprentissage de la musique.

Apprentissage d’une nouvelle partition : soyez stratège

Dans l’activité d’un musicien, l’étude d’une nouvelle partition est un acte important, qui est loin d’être anodin. C’est pourquoi, à cette occasion, le musicien doit saisir l’opportunité qui lui est offerte de progresser, tant sur les plans techniques et musicaux que sur le plan du savoir faire.
Mais pour que cette opportunité soit la plus profitable, le musicien doit adopter une attitude particulière.
En une phrase, il doit être stratège, un stratège pacifique, cela va de soi !

Guitare baroque : préservez les dissonances !

La guitare baroque possède cinq chœurs qui sonnent de manière très différente d’une guitare moderne. Les dissonances permises par ses spécificités organologiques et son mode de jeu font ainsi partie intégrante de son langage. Elles doivent être recherchées lors des transcriptions et de l’interprétation de son répertoire.

La guitare à la cité de la musique

Le musée de la musique à Paris est un espace très accueillant qui met particulièrement bien en valeur les instruments à cordes pincées. Il recèle notamment une collection riche et variée de guitares.
Dans cet article, je vous propose une petite visite virtuelle afin de vous donner l’envie d’aller l’apprécier de visu…

Un entretien avec Raymond Zéliker, mandoliniste et chef d’orchestre

Raymond Zéliker est un personnage marquant et attachant de la vie musicale mancelle. Avec modestie et ténacité, il a été un infatigable protagoniste de la mandoline et des instruments à plectres en général sur la région mancelle, en tant qu’instrumentiste, professeur de mandoline et chef d’orchestre de la formation Clair Accord.
Raymond Zéliker a accepté de nous parler de sa carrière de musicien amateur, de professeur et de sa participation au festival de guitare du Mans.

Avez-vous vraiment des doigts trop courts ?

Le guitariste, confronté régulièrement à des difficultés techniques lors d’extensions par exemple, a une tendance naturelle à incriminer ses doigts. La morphologie n’est peut-être pas systématiquement en cause, la technique instrumentale pouvant être impliquée dans certains cas, tout comme une inadéquation structurelle entre la lutherie standardisée la main du guitariste.
Nous aborderons les différentes solutions qui s’offrent au musicien afin d’arriver à l’accord parfait.